Site de RP Harry Potter, nous nous trouvons à la sortie de la grande Bataille, Harry Potter est ministre de la Magie, alors que Neville Londubat a dû céder son poste de directeur pour des raisons personnelles..
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lyra .W.S Carter

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra Carter
Directeur Poufsouffle
Directeur Poufsouffle
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 31
Localisation : Dans mon labo

Approfondissons les choses...
Ton épouvantard ?: Un Loup garou.
Ton patronus: Un lynx

MessageSujet: Lyra .W.S Carter   Lun 26 Aoû - 17:44








WHO ARE YOU ?


NOM: Carter


PRÉNOM: Lyra Wilhelmine Salomé


DATE DE NAISSANCE: 30 octobre 1987


AGE: 26 ans


NATIONALITE & SANG : Anglaise. Sang Mêlée.


BAGUETTE: Bois de Hêtre et cœur en plume de phénix. D'une longueur de 26,75cm, d'une bonne souplesse.


ANNÉE: Le temps des études est révolu!



PETIT QUESTIONNAIRE ?



Depuis combien de temps faites-vous du RP: J'ai participé à quelques forums durant ces trois dernières années.


Comment nous avez-vous découvert: The Boss.


Avez-vous des difficultés d'orthographe : Malheureusement oui…


Magie blanche ou Magie noire ? : Magie blanche.


Avez-vous lu et/ou vu les Harry Potter ? Si oui , les quels ?  : Tout vu, tout lu.


Comment trouvez-vous le site ? : Bien! Tres bien meme! j'ai juste envie de dire: c'est parti! =P


Autre ? : Pardon pour les fautes d'orthographes qui ont pu échapper à ma vigilance ...



WHAT IS YOUR STORY  ?

Décrivez vous, votre enfance , votre histoire , votre  famille, la découverte de vos pouvoirs, votre rentrée a Poudlard , ainsi que votre caractère, et votre description physique...   ( en minimum 25 lignes )


Un peu de physique…

C'est peut être une femme que vous avez déjà croisé dans la rue, et dont vous ne gardez aucun souvenir. Elle a la silhouette passe partout de l'individu lambda, qu'on ne remarque pas avec seulement quelques regards en coin : Lyra n'est pas très grande avec son mètre soixante-quatre. Plutôt élancée, sa silhouette, bien qu'harmonieuse, n'est ni assez fine ni assez voluptueuse pour attirer une quelconque attention.
Néanmoins, ce sont ses yeux qui attirent le regard, à partir du moment ou vous avez décidé de la dévisager plus d'une maigre seconde.
Bien sûr à ce moment vous remarquerez également son nez aquilin, son front haut surplombant un visage simple, décoré d'une bouche au rouge pâle délicat, le tout trônant sur un cou fin et gracile, au port droit et à la tenue charismatique.
Mais malgré tout, ce sont bien ses yeux qui vous étonneraient le plus.
Deux grands yeux bleus qui donnent l'impression de dévorer son visage. Des yeux semblant renfermer une joie sans limite, mais aussi et surtout une infinie tristesse. Aussi, si un sourire vous sera très souvent accordé, il n'est jamais évident de savoir ce que la jeune sorcière pense réellement, et la lumière à la fois blanche et noire qui brille dans ses iris océanes et rieuses ne permet que de rendre le doute plus fort encore…


Quelques lignes d'histoire…


Lyra a grandi en Angleterre, dans le village de Rhiw. Ce n'est pas pour rien qu'elle y a passé son enfance: ses deux parents s'y étaient exilés  peu après que son père, John Carter, ancien membre du département de contrôle et de régulation des créatures magiques, ait été mordu par un loup garou après une capture très mal opérée. Lyra avait cinq ans quand son père fut victime de l'accident, et bien que jusqu'à cet âge elle avait vécut à Londres, elle n'en a gardé aucun souvenir.

Son père, alors devenu loup garou, fut rapidement licencié à cause de sa dangerosité, et reçut chaque mois une prime d'indemnisation qui permettait, en plus du salaire de fabricante de potion de sa femme, Wilhelmina,  de subvenir aux besoins de la petite famille qu'ils formaient avec ses trois enfants. Exilé à Rhiw un an avant que la guerre ne prenne des dimensions officielles, ni John ni sa femme ne prirent part au combat, malgré leur dégoût pour Lord Voldemort et ses partisans. Tous deux étaient bien trop occupés à gérer les transformations nouvelles du père de famille, et à s'occuper de leur trois enfants qui révélaient des prédisposions magiques malgré leur jeune âge. Lyra, l'ainée, devait supporter au quotidien deux frères, Wilson et Glenn, jumeaux de deux ans de moins qu'elle, plus excités qu'une armée de pitiponk, alors qu'elle était dotée d'un tempérament bien plus calme, qui s'était déjà révélé avant même qu'elle n'ait reçu sa lettre de convocation à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie.

Elle se souvient encore aujourd'hui de ce fameux jour ou elle obtint sa lettre. Vint ensuite celui ou elle acquit sa première baguette, et, encore plus marquant, le jour de la répartition à Poudlard. Suivant les traces de son père, elle intégra la maison de Poufsouffle, là ou quelques années plus tard, ses deux frères intégrèrent la maisons de Serdaigle.

Tout se passait pour le mieux, et elle entra rapidement en cinquième année à l'école de sorcellerie, où elle fit la rencontre de celui qui allait être son premier amour, Adam Michel. Elle dû supplier ses parents pendant plusieurs années, mais finit par obtenir qu'il vienne passer une semaine durant les grandes vacances d'été chez elle, alors qu'ils vivaient déjà une belle histoire d'amour depuis deux ans. Il arriva donc au début du mois d'août faisant suite à leur sixième année d'étude, dans le village de Rhiw, où vivait toujours Lyra. Elle lui fit visiter les alentours, et ils profitèrent de la proximité de la mer pour se promener le long des berges et s'y baigner. En somme, les premiers jours se passèrent bien, et tout avait été calculé pour que le jeune homme rentre chez lui avant la pleine lune.

C'était sans compter un problème familial qui avait empêcha les parents d'Adam de venir le chercher. Apres une longue discussion avec le père de Lyra, celui-ci accepta de garder leur fils jusqu'à ce que le problème soit résolut, espérant que cela prendrait moins de quatre jour, et qu'il ne passerait donc pas la pleine lune chez eux.

Ses espoirs ne furent pas récompensés.

Lyra ses frères et sa mère avaient pris l'habitude des transformations chaque mois, qui, malgré les effets de la potion tue loup de qualité confectionnée par Wilhelmina avec l'aide de sa fille, se révélaient toutes plus dangereuses et brutales les unes que les autres. Ils avaient construit dans la maison, une pièce insonorisée, dont les parois avaient été renforcées pour permettre au pauvre homme de se défouler tout au long de la nuit…. La seule consigne était de laisser la porte scellée, et elle ne pouvait être ouverte que de l'extérieur.
Malheureusement, cette nuit là, Adam, qui parvenait difficilement à trouver le sommeil, entendit malgré la puissance des sortilèges appliqués à la pièce, quelques grincement. Curieux, et oubliant alors les recommandations de Lyra, il quitta la chambre d'ami dans laquelle il logeait, et s'en alla chercher la provenance de ces grincements et gémissements étouffés. Il arriva devant une porte…

Une porte qu'il ne tarda pas à ouvrir, inquiet de ce qui ce passait à l'intérieur.

Lors de ses transformations, John arborait deux grands yeux jaunes, qui resplendissaient d'une lueur bestiale et rageuse. Ce sont ces deux yeux jaunes qui constituèrent la première chose qu'Adam aperçu en entrant dans la pièce. Il se retrouva nez à nez avec un loup enragé, qui montra immédiatement des dents en apercevant l'intrus, alors qu'un feulement bestial et totalement inhumain s'échappa de sa gorge pour résonner un instant dans la pièce. En seulement quelques coups de griffes assenés au visage, John défigura le pauvre adolescent qui n'eut que le temps de reculer pour éviter la paire de crocs diaboliquement aiguisé qui se referma juste devant son torse. Il atterrit sur le dos, et s'attendit à être tué sur le champ.

C'était sans compter Lyra et sa mère qui, ayant entendu du bruit, s'étaient précipitées pour secourir le pauvre imprudent. Elles parvinrent à maîtriser le loup garou, qui finit par prendre la fuite en s'enfuyant dans les bois.

L'arrivée en urgence à Ste mangouste permit à Adam de ne conserver que quelques fines cicatrices sur son visage, mais l'un de ses yeux restera, malgré les nombreux soins prodigués,  définitivement aveugle. Ses parents le rejoignirent rapidement une fois qu'ils eurent été prévenus, horrifiés et accablé devant l'ampleur de la catastrophe, et demandèrent un procès contre le père de Lyra.

Ce procès eu lieu quelques semaines plus tard, sans pour autant que le principal concerné n'y assiste.

Il existe, dans le monde magique, des brigades chargées de réguler la population de créatures magiques et de protéger les moldus. De les protéger, par exemple, d'attaques de loup garou.

Une de ces brigades avait mit fin aux jours de John, cette même nuit où il s'était enfui de chez lui. Ils l'avaient ramené vivant à Ste Mangouste, au petit matin, alors que sa transformation avait prit fin, et c'est sous sa forme d'humain, et devant sa famille, qu'il prononça ses derniers mots.

La septième année de Lyra fut l'une des plus difficile pour elle. Elle devait supporter la mort de son père, mais aussi le rejet de tous les amis qu'elle avait de commun avec Adam. En somme, le rejet de tous ses amis. Le jeune homme ne lui pardonna qu'au courant de l'année, et il ne tissa pas pour autant une nouvelle amitié avec elle. Elle réussit néanmoins ses examens de fin d'année et ne fut pas malheureuse de quitter Poudlard. Ses six premières années passées à l'école de sorcellerie avaient sans doute été les plus heureuses de sa vie, elle n'eut pour autant qu'un léger pincement au cœur en passant pour la dernière fois les grilles de l'établissement.

Dans le courant de l'année, elle était entrée en contact avec une maître des potions française Jeanne Duchemin, vieille connaissance de sa mère, qui avait accepté, sous condition que Lyra réussisse ses aspic de potion et botanique avec un optimal, de la prendre comme apprentie pendant les trois années nécessaires à former une potionniste dans les règles de l'art. Elle transplana alors pour la France, ou elle logerait chez sa professeur pendant le temps de sa formation.

Jeanne était une grande sorcière, par sa taille comme par sa puissance magique et son âge, et était reconnue par ses pairs comme l'une des plus grande maître des potions de son temps. Elle travaillait à l'académie de magie de Beaubâton, ce qui donna l'occasion à Lyra de l'assister pendant ses préparations, et pendant ses cours. Elle s'accordait peu de temps libre, et ses horaires étaient calqués sur ceux de Jeanne. Elle la suivait meme pendant ses voyages à l'étrangers durant les vacances d'été de sa seconde année de formation, pour assister à des conférences poussées sur les potions. Avide de toujours plus en savoir, et de poursuivre cet approfondissement de l'art des potions, Lyra emmagasinait le plus de compétences possibles, et avait, à la fin de ses trois années d'apprentissage, remplis plus de livre de notes qu'elle ne s'en serait jamais cru capable. Cet apprentissage, duquel elle sorti en possession du titre de maître des potions.
 
Grace à son mentor, avec qui elle a d'ailleurs gardé d'excellentes relations, elle faisait déjà parti du cercle des potionnistes, et elle se retrouva a voyager pour participer à des travaux de recherches ou à d'autres conférences et séminaires. Au bout d'un an, elle commença même a organiser et animer ces fameuses réunions. Son nom se fit donc rapidement une place au sein des potionistes du monde sorcier, aux cotés de celui de Jeanne, et elles voyageaient souvent ensemble, parfois séparément, pour participer et animer l'une et l'autre différents stages.
 
Toujours assidue dans son travail, Lyra ne laissait que peu de temps à sa vie privée, et privilégierait ses études au reste. Elle voulait faire progresser la science pour laquelle elle avait désirer de consacrer sa vie, tout autant qu'elle voulait transmettre le savoir qu'elle emmagasinait toujours et encore.
 
Ainsi, trois ans après l'acquisition du titre de maitre des potions, elle décida de prendre un congé d'une semaine chez sa mère, pour passer un peu de temps avec elle et ses frères, durant la période de noël. Ils partagèrent de bons moment, Glenn travaillait dur pour réussir sa formation d'Aurore, tandis que Wilson essayait de décrocher un poste au sein de la régulation des créatures magiques depuis quelques mois. Comme son père avant lui…
 
C'est au moment où ils en vinrent à parler de ce possible futur métier que la mine de Wilson s'assombrit, laissant un moment de silence pesant dans la discution accompagnant le repas qu'ils prenaient en fin de journée. Il s'expliqua assez rapidement par quelques mots:
 
"Mike Strauss a été relâché il y a deux semaines, suite a un énième procès en appel…"
 
Mike Strauss, le loup garou qui avait mordu le père de famille dont de nombreuses photos trônait sur la cheminée.
 
"Et vous devinerez jamais qui présidait le mangemot…"
 
Il attendit un instant, mais poursuivit sans que personne n'ait prit la parole:
 
"Irma Michel"
 
La mère d'Adam…
 
Après une telle annonce, la discussion eut du mal a reprendre son cours, mais le fit, finalement, et quelques jours plus tard, la petite famille se sépara pour que chacun reprenne le train-train quottidien de sa vie.
 
Wilson eut son poste rapidement après, puisque les résultat de l'examen qu'il avait passé tombèrent en février. Et parallèlement à ca, Mike Strauss fit à nouveau parler de lui, pour les memes raisons qui avaient poussé les membres de la brigade de régulation magique a l'enfermer, il y avait de ca quelques années…
 
Mais il ne fut pas le seul et une sorte de mouvement se fit sentir, contre la population magique et moldue. Wilson, qui conversait souvent par courier avec Lyra, lui expliquait qu'il était débordé, tout comme son frère.
 
Néanmoins, ces débordements passèrent innapercu pour bon nombre de sorciers, et pour quasiment l'ensemble des moldus.
 
C'est pendant cette période de croissance de délinquence magique que Glenn fut envoyé sur le terrain pour une mission délicate. Une mission si délicate que deux de ses collègues ne s'en sortirent pas vivant, et qu'il du etre enfermé à l'hopital St Manghouste. Comme beaucoup avant lui, il avait été torturé au point d'en perdre la raison, et la coalition de mages et de créatures qu'il aurait du arreter s'était de nouveau enfuis pour malmener d'autres personnes… Toujours plus de personnes.
 
Lyra fut attrocement peinée, que son frère, si jeune, soit interné pour une durée indéterminée, mais certainement très longue. Elle se mit en tete de confectionner des philtres qui permettrait d'adoucir sa folie, et se plongea dans la recherche de sortilèges pour mettre au point des potions nécessitant l'utilisation de sortilèges spécifiques. Sans jamais réussir à arriver là où elle le souhaitait…
 
Néanmoins ses recherches avancaient, et elle avait confié une partie de ses travaux à Jeanne qui s'affairait de son coté à solutionner le problème de son ancienne élève.
 
Ansi, pendant trois mois, Lyra ne sorti pas de chez elle. Elle vivait dans un quartier sorcier de la banlieu londonienne, et possédait un laboratoire personnel, dans lequel elle passa le plus clair de son temps.
 
C'est du moins ce que se disaient ses proches, qui ne recevaient pas, ou peu, de nouvelles d'elle, et qui savaient qu'elle travaillait avec acharnement sur la mise au point d'un remède…
 
Après ces trois mois, ses nouvelles recherches et ses théories avaient muries, pas assez pour que le filtre qu'elle espérait soit mis au point, mais tout de meme pour permettre la création de nouvelles potions. Elle se remit à voyager, donnant des conférences et des séminaires, mais prenait soin de passer voir son frère autant de fois qu'elle le pourrait…
 
Et au bout d'un an, elle fut appelée à poudlard. Elle recut une lettre du nouveau directeur de l'établissement, en quête d'une nouvelle professeure de potion. Il lui suffisait d'une réponse par un oui ou un non, et rien d'autre. L'absence d'entretien étonna Lyra, qui cru d'abord a la mauvaise farce ou au canular, mais après quelques recherches, elle réalisa que ce mystérieuse Riwal Umbre avait bien été nommé directeur de poudlard, et recrutait des professeurs.
 
Apres quelques hésitations, elle accepta le poste qu'on lui proposait, bien qu'anxieuse de retourner à poudlard… Elle se disait qu'elle aurait tout le temps de travailler, et qu'en plus elle pourrait enseigner à des enfants et des adolescents… Et cette idée la ravissait.
 

Elle décida donc de laisser ses doutes et ses réticences de coté pour prendre place au sein du corps professoral de la célèbre école de sorcellerie de Poudlard en tant que professeur de potion.


Et vous connaîtrez la sorcière qui vous fait face…


Lyra a vécu une belle enfance, entourée d'une famille aimante et unie face aux difficultés, mais cette famille et son unicité vola en éclat à l'aube de ses dix-sept ans, lors de la mort de son père et de la perte de la quasi-totalité de ses amis. Aujourd'hui encore, elle se sent rongée par la culpabilité, et même si elle n'en parle jamais, elle reste profondément touchée par les événements s'étant déroulés il y a quelques années.

Elle envoie régulièrement des hiboux à sa mère et ses frères, mais depuis la fin de ses études, elle n'a pas passé beaucoup de temps avec eux.

Pour elle, le nouveau poste de professeur à Poudlard représente une nouvelle chance de s'épanouir, mais surtout de transmettre son nouveau savoir aux élèves et de les épauler s'ils éprouvent un quelconque besoin d'aide. Pour elle, personne ne devrait avoir à affronter seul des événements trop lourds à supporter. Elle refuse ardemment de ne pas apporter le soutien a quiconque le lui demanderait. Ce même soutien dont elle aurait tant aimé bénéficier lorsqu'elle en avait tant besoin…

Lyra est une personne de confiance. Lors de ses années d'études, ses amis se livraient à elle sans jamais rechigner ou craindre que leur paroles ne soient ébruitées, et ce caractère est toujours présent chez la sorcière. Elle n'a pas non plus délaissé son tempérament calme. Trop calme, diront certains qui s'énerveraient dans une situation où elle se contenterait de cligner des yeux rageusement… Dans les situations les plus tendues, Lyra sera la derrière à hausser la voix, se contentant plutôt de prendre un ton rageur et glacé, suffisant a lui donner l'autorité nécessaire a calmer qui voudrait l'entendre. Lors de son expérience à l'académie de Beaubâton, cette technique porta ses fruits lorsqu'elle dût réprimander lors de cours quelques élèves de dernière année, qui ne la prenaient pas au sérieux de part son jeune âge… Ils ne se laissaient dès lors plus abuser par le visage juvénile de Lyra, et elle acquis une certaine tranquillité pendant les trois années d'apprentissage.

Elle n'a pas pour habitude de s'imposer dans les discussions, mais se forge toujours un avis sur tout, et se livre sous condition qu'on l'invite à le faire. Elle est malgré tout une sorcière souriante, qui préfère arborer le masque du sourire a celui de la froideur.

… Ou pas !








J'atteste avoir lu et approuvé le règlement de ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
Riwall Umbre
Directeur
Directeur
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 39

Approfondissons les choses...
Ton épouvantard ?: Secret
Ton patronus: Secret

MessageSujet: Re: Lyra .W.S Carter   Sam 29 Nov - 10:43

Idem : Je te laisserais le mettre en page de la manière des nouvelles présentations !
Revenir en haut Aller en bas
http://requiemofpoudlard.jeunforum.com
 
Lyra .W.S Carter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» Lyra [Validée]
» [Validée]Lyra Delauro
» A true humanitarian,Jimmy Carter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem of poudlard :: Bienvenue à Poudlard! :: Présentation & Choixpeau :: Présentations validées-
Sauter vers: